« Mbaraka » on dit pour l’ide

La saison des pluies est là.

On ne peut plus rien prévoir, petit déjeuner interrompu (il fait plus frais quand il pleut, tout le monde va s’habiller, short et Tee-shirt) puis organisation d’activités d’intérieur, la journée sera longue, ici c’est férié, c’est la fin du ramadan.

capture_d_ecran_2012-12-28_a_13.06.20-6dacf

Tout ça pour finir à la plage, au pied d’un baobab.

Un seul bémol, l’eau du lagon était fraîche. Ronan est resté faire des châteaux de sable au bord de l’eau.